La Fondation L’Oréal ouvre son programme d’éducation « Beauty for a Better Life » au Liban

Clichy, le 19 mai – La Fondation L’Oréal, en partenariat avec l'association SOS Villages d'Enfants, a ouvert le 15 mai son programme d’éducation « Beauty for a Better Life » à Beyrouth, en présence de Son Excellence Monsieur Elias Bou Saab, Ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur du Liban, et des futurs bénéficiaires de la formation issus des villages SOS.

A l’occasion de cet événement, Sara RAVELLA, Directrice générale de la communication, développement durable, affaires publiques de L’Oréal et directrice générale de la Fondation L’Oréal rappelle : « Beauty for a Better Life permet de réinsérer des personnes vulnérables grâce à une formation aux métiers de la beauté. Ce programme international repose à la fois sur notre expertise métier acquise depuis plus de cent ans et la conviction profonde, partagée par tous chez l’Oréal, que la beauté a une réelle utilité sociale. »


A propos de Beauty for a Better Life

Le programme international « Beauty for a Better Life », déployé dans le monde entier, aide des personnes en situation de fragilité sociale à retrouver estime de soi et à se réinsérer socialement à travers une formation d’excellence, gratuite, aux métiers de la beauté (coiffure, maquillage, esthétique) ; des métiers qui par essence se caractérisent par la relation humaine et la responsabilité,  mais également qui font appel à la passion et l’imagination ce qui permet, nous en sommes convaincus, d’agir positivement sur la confiance en soi et de créer les conditions favorables à la réinsertion sociale.

Les bénéficiaires sont majoritairement des femmes issues de milieux défavorisés : certaines sont sans emploi, travailleurs pauvres ou victimes de trafics humains, d’autres sont en rupture scolaire ou familiale, d’autres enfin sont des victimes de violence domestique ou des conflits internes à leur pays.
« Beauty for a Better Life » développe une pédagogie sur mesure caractérisée par un encadrement renforcé de la part des éducateurs auprès d’un nombre limité d’élèves, une formation à la fois théorique et pratique dans un véritable salon de beauté spécialement aménagé.

La Fondation, en collaboration avec les équipes locales de L’Oréal, s’associe dans chaque pays où le programme se développe avec un partenaire local (ONG, association) qui connait parfaitement le contexte particulier du pays et peut ainsi identifier les bénéficiaires. Ces partenaires sont reconnus en tant qu’experts dans le domaine social et de la formation professionnelle.

Au Liban, le programme est développé en partenariat avec SOS Villages d’Enfants, association humanitaire internationale dont la mission est d'offrir à des frères et sœurs orphelins un cadre de vie familial et l'assurance d'une relation affective et éducative durable, jusqu'à leur autonomie. « Beauty for a Better Life » sera le premier institut gratuit de formation aux métiers de la beauté entièrement dédié aux populations précaires au Liban. Ce dispositif a d’ores et déjà reçu l’agrément du ministère de l’éducation nationale libanais. La première année, plus de 30 jeunes seront accueillis.

Données clés :

 - Les premières initiatives qui ont permis la création de ce programme d’éducation datent de 2009 ;
 - « Beauty for a Better Life » est mis en œuvre dans près de 20 pays à travers le monde : de l’Amérique Latine à l’Asie, en passant par l’Europe et le Moyen-Orient ;
 - Beauty for a Better Life bénéficie chaque année à plus de 1000 personnes en situation de forte vulnérabilité sociale ou économique.

 

A propos de la Fondation L’Oréal

Les  missions de la Fondation L’Oréal  s’articulent autour de deux grandes causes que sont la promotion de la science et l’aide aux plus fragiles. Porteuse de valeurs d’excellence, de générosité et de créativité, la science est au cœur des engagements de la Fondation qui promeut notamment la place des femmes dans les carrières de la recherche, à travers son programme  « Pour les Femmes et la Science », désormais développé dans le monde entier en partenariat avec l’UNESCO. Les autres engagements de la Fondation, qu’il s’agisse de chirurgie réparatrice, de socio esthétique ou d’éducation, s’appuient sur la beauté pour améliorer la vie des personnes fragilisées et les aider à se réinsérer, à retrouver l’estime de soi et la dignité nécessaire à toute vie sociale.   www.fondationloreal.com

 

 

Contact Media France

Caroline Brénaud | [email protected] | tél. : +33 (1) 47 56 41 35

Polina HUARD | [email protected] | tél. : +33 (1) 47.56.87.88

Contact Media au Liban

Samira FRANJIEH | [email protected] | tél. 961 1 511420#701

 

 

 

 

Annexe

                       
“Beauty for a Better Life” dans le monde

 

« Beauty for a Better Life » est mis en œuvre dans près de 20 pays à travers le monde : de l’Amérique Latine à l’Asie en passant par l’Europe et le Moyen-Orient, et bénéficie à plus de 1000 personnes en situation de forte vulnérabilité sociale ou économique.
Voici, à titre d’exemple, quelques déclinaisons du programme à l’international :

ASIE
Vietnam

Le programme « Beauty for a Better Life » a été déployé en 2013 au Vietnam où il permet à 235 femmes en situation de forte vulnérabilité d’être formées à la coiffure, une aide déterminante dans la construction de leur avenir. Selon nos partenaires sur place, au Vietnam, dans des familles pauvres habitant dans des zones retirées, naître femme peut représenter un véritable handicap. L’éducation est proposée prioritairement aux garçons. S’agissant des petites filles, certaines sont mariées de force à un âge précoce ou mises au travail très tôt pour aider leur famille. D’autres peuvent être victimes des réseaux de trafic humain dans la région. Enfin, il existe une autre population féminine vulnérable : les mères seules sans ressources.
Face à cette réalité, l’association REACH et l’association des Femmes agissent en faveur de la réintégration de ces femmes dans le tissu social vietnamien. REACH s’est spécialisée dans l’accompagnement et la formation professionnelle des femmes vulnérables. L’association des Femmes, quant à elle, constitue un réseau de 10 millions de membres dans le pays et œuvre pour le développement de la condition de la femme vietnamienne.
C’est grâce à ce partenariat avec REACH et l’association des Femmes que « Beauty for a Better Life » peut se développer au Vietnam et aider les femmes en situation de fragilité sociale et économique à retrouver estime de soi et confiance en leur avenir. Elles suivent une formation sur mesure, d’une durée de six mois, aux métiers de la coiffure. Depuis la création du programme en 2009, 629 femmes ont participé à la formation parmi lesquelles 507 ont été diplômées.

 

Thaïlande
En Thaïlande, le programme « Beauty for a Better Life » s’adresse à des personnes sans emploi ou dont les ressources sont insuffisantes. Afin de les aider à sortir de cette précarité, le Ministère de l’Education thaïlandais, en partenariat avec des centres d’éducation et de formation professionnelles, tel que l’Ecole Polytechnique Siphraya, ont mis en place une série de formations courtes. C’est ainsi que des métiers tels que la cuisine, la peinture, la menuiserie, l’informatique, sont enseignés par des professionnels pendant une durée de 6 mois. Reconnue dans ce domaine, l’Ecole Polytechnique Siphraya a été contactée par les équipes L’Oréal dans le but de créer la filière coiffure dans leurs locaux. Un salon d’application a été spécialement aménagé pour l’occasion. En 2013, ce sont 50 femmes qui bénéficient de cette formation.

 

Hong Kong
A Hong Kong, le programme « Beauty for a Better Life » est destiné à une population précaire qui souffre d’un handicap mental. Selon les analyses des associations locales, ces personnes rencontrent des difficultés sur le marché du travail même si le niveau de leur handicap est diagnostiqué comme léger. Sans ressources régulières, sans cercle social, ils vivent en marge de la société, dans des conditions de grande solitude qui peuvent aggraver leur déficience psychique. L’Association Hong Chi, une ONG reconnue localement, aide les personnes avec un handicap mental et leur famille depuis 1965. Cette ONG apporte une formation scolaire, professionnelle, des solutions de logement, un soutien à la recherche d’emploi, des programmes d’éducation dédiés aux adultes, un accès aux soins, un soutien aux familles autant qu’à la communauté ainsi que des programme de loisirs. L’objectif des formations professionnelles organisées par cette association est de renforcer le taux d’embauche des personnes souffrant d’un handicap mental. Divers métiers sont enseignés, tels que la restauration, le service d’hôtellerie et désormais, les métiers de la coiffure et de l’esthétique adaptés à leur handicap. L’Oréal Hong Kong et l’association Hong Chi se sont associés dans le but de former près de 50 étudiants par an.

 

Cambodge
En 2013, «Beauty for a Better Life» a été décliné au Cambodge où il bénéficie à 22 jeunes femmes de la banlieue défavorisée de Phnom Penh. Trente ans après le génocide des Khmers Rouges, le pays se remet tout juste de ses blessures et il y a un besoin criant d’accompagner les jeunes filles dans leur développement. Selon Toutes à l’Ecole, notre partenaire sur place, si les premières victimes de la misère sont les enfants, les filles sont les plus touchées : en effet, les rares enfants qui vont à l’école sont des garçons. Les petites filles restent davantage à la maison, en attendant de se soustraire au mariage, souvent forcé, ou à travailler très jeunes pour subvenir aux besoins de leur famille. La prostitution peut également faire des ravages auprès de ces jeunes filles.
Pour tenter de les aider, l’école Happy Chandara a été créé en 2008 par l’association française Toutes à l’Ecole. Cette institution offre une éducation gratuite à près de 1000 jeunes filles de la banlieue pauvre de Phnom Penh pour qu’elles puissent accéder à des études supérieures et avoir, un jour, un métier. La première  promotion coiffure a débuté en septembre 2013 en vue de donner des opportunités professionnelles à ces 22 jeunes femmes dans un pays en pleine reconstruction.

En Asie, le programme est également en cours de déploiement dans la région du Si Chuan et en Indonésie où il bénéficiera à 250 personnes :

En Chine,  dans la région du Si Chuan, le programme est destiné à la jeunesse en difficulté économique et victime du récent tremblement de terre de mai 2013. L’Oréal est associé à la Fondation China Youth Development Foundation spécialisée dans les solutions de développement des jeunes précaires en Chine. L’objectif est de former 100 personnes d’ici mi 2014 et de développer la formation dans d’autres provinces en Chine.

En Indonésie, L’Oréal est en partenariat avec l’association Pekka, spécialisée dans l’accompagnement des mères de famille pauvres, avec pour objectif un développement du programme « Beauty for a Better Life » en 2014. Le nombre estimé de bénéficiaires est de 150 personnes dans la région du Karawang, une zone rurale, particulièrement précaire, située à 3 heures de la capitale Jakarta.

 

EUROPE
France
« Beauty for a Better Life » existe en France depuis septembre 2012 en partenariat avec la Fondation d’Auteuil qui éduque et forme depuis près de 150 ans des jeunes en difficulté pour leur permettre de s’insérer dans la société. En France, à la rentrée 2013, ce sont 10 nouveaux élèves qui ont entamé leur deuxième année scolaire en vue de décrocher en juin 2014 leur Certificat d’Aptitude Professionnelle à la coiffure. La relève est déjà assurée avec une deuxième promotion de 15 nouveaux jeunes qui a également démarré la formation en septembre. Il s’agit de jeunes, qui pour la majorité sont placés par l’aide sociale à l’enfance et sont en internat dans les structures d’accueil d’Apprentis d’Auteuil. Fin 2014, ce seront près de 60  jeunes qui auront suivis la formation depuis le début du programme.

 

Italie
En Italie, le programme se développe avec la Fondation Piazza dei Mestieri et forme aux métiers de la beauté des jeunes défavorisés âgés de 15 à 18 ans. D’un point de vue pédagogique, la Fondation Piazza dei Mestieri met l’accent sur la culture et l’expérience professionnelle comme élément de motivation pour les jeunes afin de les « raccrocher »  à l’école. Cette institution parie également sur l’éducation par les pairs. Depuis le lancement du programme en 2009, ce sont près de 600 jeunes qui ont été formés grâce au programme « Beauty for a Better Life. »