L'Oréal soutient une convention inédite contre le harcèlement au travail

L’Oréal s’est engagé avec l’ONG CARE à soutenir activement l’adoption par l’Organisation Internationale du Travail (OIT) de la première Convention internationale contre les violences et le harcèlement au travail. Cette Convention inédite sera adoptée dans le courant du mois de juin.  

 

Alors que 235 millions de travailleurs et travailleuses ne sont pas protégés face aux violences au travail, L’Oréal a mobilisé plusieurs entreprises pour soutenir publiquement la création de ce traité international. Son ambition ? Offrir une protection juridique pour les victimes de violences sexistes et sexuelles au travail – et ce, dans le monde entier. BBDO, BNP Paribas, Kering et le Groupe Sodexo se sont déjà associés à cette convention et ont détaillé leur engagement dans une tribune publiée dans Le Monde du 13 mai

 

« L’accès à un travail digne pour les femmes et les hommes du monde entier ne peut être assuré que par une action globale contre les abus, une mobilisation de l’ensemble des acteurs du monde du travail, en particulier les entreprises », peut-on lire dans cette tribune.

 

Mieux défendre les victimes de violences et de harcèlement

Les violences sexistes et le harcèlement sexuel au travail constituent en effet un enjeu majeur : près d’une femme sur deux est victime de harcèlement sexuel au travail. Pourtant, dans plus d’un pays sur trois, il n’existe aucune loi pour interdire ce genre d’abus : un dangereux vide juridique ! Et dans les pays qui disposent d’une loi, celle-ci n’est pas toujours appliquée. Même en France, encore 95% des cas de harcèlement sexuel ne sont jamais portés devant la justice.

Parmi les points importants de cette convention, soutenue activement par l’ONG Care et l’OIT, on peut retenir l’élaboration de définitions larges des notions de « violence », de « harcèlement » ou du « monde du travail ». Cette convention devrait également reconnaître les conséquences des violences conjugales dans un cadre professionnel. 

Cet engagement s’inscrit complètement dans les valeurs défendues par L’Oréal. Le Groupe est en effet engagé à respecter les Droits Humains internationalement reconnus et souhaite, en tant qu’entreprise citoyenne et responsable, y apporter une contribution positive.

L’Oréal a ainsi lancé la ligne d’alerte Speak up dès 2008 pour permettre à chacun de signaler tout type de dysfonctionnement éthique dans l’entreprise. En 2018, le Groupe a inauguré un programme inter-entreprises pour lutter contre les violences faites aux femmes en Europe : « Une femme sur trois ». En France, le Groupe a également imaginé #StOpE, un acte d’engagement commun à 30 entreprises pour lutter contre le sexisme ordinaire en entreprise.

 

 > Découvrez « l’Esprit L’Oréal » et pourquoi nous sommes fiers de nos engagements