Le Prof. Guido Palazzo intervient lors du premier Ethics Café de L’Oréal Suisse

L'Oréal veille chaque jour à ce que l'éthique soit au cœur de ses activités et de son développement futur. La démarche du Groupe repose sur 4 principes essentiels : intégrité, respect, courage et transparence. Ces principes forts visent l’adhésion à des pratiques de bonne gouvernance d’entreprise et guident l'action de L'Oréal dans les domaines du respect des droits humains, de l'environnement, de la responsabilité sociale, de la conformité et de l'innovation responsable.

Partant du principe que l’éthique précède le droit, L’Oréal n’a pas attendu les règlementations nationales et européennes pour aborder la question de l’éthique. « L’Oréal a une démarche de conviction, volontaire et proactive, et non pas seulement réactive à un problème », précise Frédéric Beyeler, correspondant éthique pour la Suisse, dont la mission est notamment de créer un climat de confiance, d’ouverture et de générosité dans lequel chacun se sent libre de s’exprimer sur ses préoccupations en matière éthique.

C’est dans cet esprit proactif que L’Oréal Suisse a invité récemment Guido Palazzo, Professeur d'éthique des affaires à l'Université de Lausanne, à partager son point de vue avec les collaborateurs du siège suisse de L’Oréal. Dans ses recherches, Guido Palazzo se passionne pour le côté obscur de la force et examine la prise de décisions contraires à l'éthique dans les organisations sous divers angles. Aux côtés de membres du comité de direction de L’Oréal Suisse dont Sophie Berrest, country manager, il a ensuite animé un panel de discussion sur le sujet et répondu aux questions que les collaborateurs pouvaient avoir. « L’Oréal est très attentive à la dimension éthique de la prise de décision. Notre discussion sur les forces psychologiques qui pourraient conduire les bons managers à prendre des décisions contraires à l’éthique va, espérons-le, aider les dirigeants de L’Oréal à gérer les questions éthiques de manière encore plus efficace dans le futur », commente Guido Palazzo.

Mais l’Ethics Café n’est pas le seul événement dédié à l’éthique chez L’Oréal. Depuis 2009 a lieu l’Ethics Day, date-clé dans le calendrier du Groupe, hautement apprécié par les équipes. C'est l'occasion pour les collaborateurs du monde entier d'adresser leurs questions et d'exprimer leurs opinions mais aussi de rappeler l'importance de l'éthique au sein de l'organisation au quotidien. En plus du webchat sur le thème de l'éthique entre Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L'Oréal, et des collaborateurs de plus de 70 pays, un dialogue de proximité est organisé localement par les country managers et correspondants éthiques des différentes filiales, également en Suisse.

A ceci s’ajoutent des campagnes d’information, un e-learning obligatoire et un site sécurisé d’alerte Speak Up. Le but est d’encourager les collaborateurs à s’exprimer et signaler d’éventuelles pratiques inappropriées afin de pouvoir prendre les mesures correctives nécessaires. La Speak Up policy de L’Oréal définit quand et comment un collaborateur de L’Oréal, un collaborateur occasionnel ou une partie prenante est amené(e) à faire un rapport de dénonciation ou d'alerte.

Pour la 9e année consécutive, L’Oréal a été reconnue par l’Institut Ethisphere, leader mondial dans la définition et la promotion des standards d’éthique des affaires, comme l’une des Sociétés les Plus Éthiques au Monde 2018.

 

Votre contact chez L'Oréal Suisse

Danielle Bryner

Directrice Communication Corporate & Développement Durable

Tél. +41 58 105 10 10

[email protected]