L'Oréal Finance : Résultats annuels 2010 Aller au contenu principal

FORTE CROISSANCE
DU CHIFFRE D'AFFAIRES ET DES RÉSULTATS

  • Chiffre d'affaires 2010 : 19,5 milliards d'euros

    • +11,6% à données publiées
    • +5,6% à données comparables
  • Résultat d'exploitation : +18,6%
  • Bénéfice net par action* : +17,2%
  • Confiance en une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats
  • Hausse du dividende** : +20% à 1,80 euro

Le Conseil d'Administration de L'Oréal s'est réuni le 10 février 2011 sous la Présidence de Sir Lindsay Owen-Jones et en présence des Commissaires aux Comptes. Le Conseil a arrêté les comptes consolidés et les comptes sociaux pour l'exercice 2010.

Commentant les résultats annuels, Monsieur Jean-Paul Agon, Directeur Général de L'Oréal, a indiqué : 
« Dans un contexte de reprise du marché cosmétique, L'Oréal réalise une forte croissance de son chiffre d'affaires. Le groupe progresse dans toutes les zones, tous les circuits et tous les métiers ; plus dynamique que le marché, il renforce sa position de numéro un mondial de la beauté.
2010 est pour le groupe une année de conquêtes au cours de laquelle plusieurs de nos marques ont réalisé des percées spectaculaires : L'Oréal Professionnel avec sa coloration Inoa, Maybelline en maquillage grande diffusion, Yves Saint Laurent  qui connaît une véritable renaissance, et La Roche-Posay qui poursuit son expansion.
Le groupe progresse en Europe de l'Ouest, améliore nettement ses positions en Amérique du Nord et poursuit sa conquête des nouveaux marchés stratégiques, en particulier en Asie et en Amérique latine. L'Oréal Chine devient en 2010 la troisième filiale cosmétique du groupe, avec plus de un milliard d'euros de chiffre d'affaires.
Ces performances confirment la pertinence des directions stratégiques prises fin 2008 : innovation accessible, nouvelles catégories de produits, mondialisation accélérée de nos marques, et renforcement de nos investissements en Recherche et en moyens publi-promotionnels.
2010 est également une année de forte progression des résultats ; les actions engagées depuis deux ans en matière d'efficacité opérationnelle continuent de porter leurs fruits.
Bien préparé à saisir toutes les opportunités stratégiques, et porté par l'ambition de séduire un milliard de nouveaux consommateurs, L'Oréal ouvre une nouvelle page de son histoire : celle de l'universalisation et de la beauté pour tous.
Confortés par un début d'année encourageant, nous sommes confiants dans la capacité du groupe à réaliser en 2011 une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats. »

Par ailleurs, le Conseil d'Administration a décidé de proposer à l'Assemblée Générale du 22 avril 2011 le versement d'un dividende de 1,80 euro par action, en augmentation de +20% par rapport à 2009.

Le Conseil proposera également à l'Assemblée Générale du 22 avril 2011 le renouvellement des mandats d'administrateur de Madame Liliane BETTENCOURT, de Madame Annette ROUX et de Monsieur Charles-Henri FILIPPI.

A l'issue du Conseil, Sir Lindsay Owen-Jones a déclaré : « Avec ce niveau de croissance et de résultats, le groupe signe en 2010  une belle performance. Grâce à leur énergie et leur imagination, Jean-Paul Agon et ses équipes ont su dégager de nouveaux espaces de croissance et de rentabilité, qui préparent également l'avenir. La proposition du Conseil d'administration de verser un dividende de 1,80 euro exprime notre confiance dans la solidité et le dynamisme du groupe. »

* bénéfice net par action dilué, calculé sur le résultat net hors éléments non récurrents part du groupe.
** proposé à l'Assemblée Générale du 22 avril 2011.

A - Evolution du chiffre d'affaires 2010

A données comparables, c'est-à-dire à structure et taux de change identiques, la croissance du chiffre d'affaires du groupe L'Oréal ressort à +5,6%.
L'effet net de changement de structure est de +0,4%.
Les effets monétaires ont eu un impact positif de +5,6%.
La croissance à taux de change constants ressort à +6,0%.
A données publiées, le chiffre d'affaires du groupe, au 31 décembre 2010, atteint 19,496 milliards d'euros en progression de +11,6 %.

Chiffre d'affaires par divisions opérationnelles et zones géographiques

 

4ème trimestre 2010

Au 31 décembre 2010

 

Croissance à données

 

Croissance à données

  M€

Comparables

Publiées

M€

Comparables

Publiées

Par division opérationnelle(1)

 

 

 

 

 

 

Produits Professionnels

670,3

3,0%

15,3%

2 717,1

4,1%

13,8%

Produits Grand Public

2 315,4

4,6%

11,6%

9 529,9

5,5%

11,4%

Produits de Luxe

1 258,3

4,0%

9,8%

4 506,6

7,0%

11,5%

Cosmétique Active

304,6

5,9%

11,3%

1 385,6

4,7%

8,9%

Total cosmétique

4 548,5

4,3%

11,6%

18 139,1

5,6%

11,6%

Par zone géographique(2)

           

Europe de l'Ouest

1 753,3

1,5%

2,7%

7 181,0

1,7%

2,6%

Amérique du Nord

1 043,3

2,6%

15,0%

4 291,5

4,1%

12,5%

Nouveaux Marchés, dont :

1 752,0

8,2%

19,8%

6 666,6

11,3%

22,4%

      -   Asie, Pacifique  

843,3

8,5%

23,1%

3 192,2

11,2%

22,9%

      -   Europe de l'Est

374,7

6,9%

11,6%

1 398,9

8,1%

15,3%

      -   Amérique latine

402,6

13,0%

25,3%

1 517,7

17,5%

32,6%

      -   Afrique, Moyen-Orient   

131,5

-2,4%

8,9%

557,8

4,1%

13,8%

Total cosmétique

4 548,5

4,3%

11,6%

18 139,1

5,6%

11,6%

       The Body Shop

248,5

-3,0%

3,1%

754,9

-1,1%

3,9%

       Dermatologie(3)

180,3

10,9%

19,2%

601,7

16,1%

23,0%

Total groupe

4 977,3

4,1%

11,4%

19 495,8

5,6%

11,6%

Au 1er janvier 2010, les divisions et zones géographiques ont fait l'objet des reclassements ci-dessous. Tous les historiques ont été retraités pour tenir compte de ces changements.
(1) L'activité Roger & Gallet a été transférée de la Division des Produits de Luxe à la Division Cosmétique Active.
(2) L'activité Travel Retail d'YSL Beauté, précédemment comptabilisée à 100% en Europe de l'Ouest, est dorénavant ventilée dans les zones Europe de l'Ouest, Amérique du Nord et Nouveaux Marchés.
La zone Reste du Monde devient la zone Nouveaux Marchés avec le découpage suivant :
L'Australie, l'Inde et la Nouvelle Zélande, qui étaient précédemment dans la zone Afrique, Orient, Pacifique, ont été rattachées à la zone Asie qui devient la zone Asie, Pacifique. La zone Afrique, Orient, Pacifique devient la zone Afrique, Moyen-Orient.
(3) Part revenant au groupe, soit 50%.

1) Evolution du chiffre d'affaires cosmétique

PRODUITS PROFESSIONNELS

Dans un marché de la coiffure en légère reprise, la Division des Produits Professionnels réalise une année 2010 à +4,1% en comparable, +13,8% en publié. Ses initiatives, déployées au sein d'un portefeuille de marques très complémentaires, ont permis la conversion de plus de 35.000 nouveaux salons. Plus que jamais, la division affirme son rôle de leader incontesté du circuit.

  • En 2010, les initiatives mises en Å“uvre dans le domaine des produits techniques ont remporté un succès décisif.
    En coloration, Inoa de L'Oréal Professionnel connaît un succès mondial, recrutant et fidélisant consommatrices et coiffeurs. Repositionné sur un prix par application plus accessible, SoColor de Matrix conquiert de nombreux salons en Europe tandis que Wonderbrown, coloration destinée aux cheveux foncés, se développe aux Etats-Unis.
    En forme durable, Optistraight de Matrix et la permanente Dulcia Advanced de L'Oréal Professionnel conquièrent l'Asie. En Occident, X-Tenso Moisturist de L'Oréal Professionnel porte le développement mondial du « lissage brésilien ».
    Le soin du cheveu progresse, soutenu par des lancements innovants: Kérastase Chronologiste, soin de luxe au caviar, L'Oréal Professionnel Fiberceutic à l'intracylane ou encore Colourist Solutions de Pureology.
    L'Oréal Professionnel et Matrix tirent la croissance de la division ; Kérastase accélère progressivement tandis que Redken conforte son leadership aux Etats-Unis.
  • En Europe de l'Ouest, la division gagne des parts de marché et affiche une croissance significative en Allemagne, au Royaume-Uni, en Suède et en France. En Amérique du Nord, 2010 voit le retour à la croissance de Matrix, le dynamisme de Mizani et Pureology. L'acquisition de deux distributeurs, CB Sullivan et Peel's, complète le réseau Salon Centric.
    Les Nouveaux Marchés sont dynamiques avec de fortes croissances en Inde, en Chine, en Indonésie, mais aussi au Moyen-Orient et au Brésil où L'Oréal Professionnel participe à la construction des marchés professionnels de demain en ouvrant son premier Institut de formation de jeunes coiffeurs.

PRODUITS GRAND PUBLIC

La Division des Produits Grand Public enregistre une progression de +5,5% à données comparables et de +11,4% à données publiées. Elle gagne des parts de marché en Amérique du Nord et dans les Nouveaux Marchés. La dynamique du marché du maquillage, première catégorie de la division, a stimulé la croissance dans l'ensemble des zones. Toutes les marques sont en progression, principalement Maybelline qui croît de +13,3% à données comparables.

  • L'Oréal Paris réalise une bonne année en soins capillaires avec des progressions importantes en Amérique latine, aux Etats-Unis et en Asie. En soins de la peau, Code Jeunesse réalise de bons scores. En maquillage, le mascara Volume Millions de Cils rencontre un succès mondial.
    Garnier renforce son leadership sur le segment des nettoyants du visage destinés aux peaux jeunes avec le lancement de Pure Active ExfoBrosse. La marque poursuit ses avancées dans la nouvelle catégorie des déodorants : elle consolide les positions acquises en Amérique latine et en Europe de l'Est et se déploie en Europe de l'Ouest.
    Maybelline progresse fortement dans toutes les régions. Elle prend le leadership du maquillage aux Etats-Unis grâce au succès du mascara Falsies et du fond de teint L'Effaceur Instant Age Rewind. En Asie, le soin teinté BB Cream connaît un grand succès.
    Enfin, la division réalise des progrès notables dans la catégorie des soins pour hommes, notamment en Europe de l'Ouest où Men Expert devient n°1 du marché, ainsi qu'en Asie où le lancement de Garnier Men vient compléter l'offre de L'Oréal Paris Men Expert.

 

  • En Europe de l'Ouest, sur un marché atone, la division progresse grâce au maquillage, aux soins capillaires et aux déodorants, et plus particulièrement au Royaume-Uni, en Allemagne et en Scandinavie.
    En Amérique du Nord, dans un marché également stable, la division améliore nettement ses positions avec des gains de parts de marché en maquillage, en coloration, en soins capillaires et en styling.
    Les Nouveaux Marchés sont dynamisés par des initiatives régionales fortes : au Brésil et en Argentine, par les soins capillaires L'Oréal Paris et les déodorants Garnier; en Chine, en Inde, en Indonésie ou aux Philippines, par les soins  capillaires L'Oréal Paris, le maquillage, et les soins pour homme L'Oréal Paris et Garnier.

PRODUITS DE LUXE

La Division Produits de Luxe réalise en 2010 une progression de +7% à données comparables et de +11,5% en publié. Dans un contexte de reprise du marché sélectif, la division affiche une croissance de ses ventes à l'écoulement en ligne avec le marché. Elle consolide ainsi ses positions mondiales, et notamment son leadership dans le Travel Retail. Ses grandes marques stratégiques réalisent de belles performances.

  • Lancôme renoue avec une croissance forte, soutenue par le succès des soins de la peau, notamment de la ligne Génifique, mais aussi par le lancement de Teint Miracle, un fond de teint issu de dix années de recherche et couronné par le Prix d'Excellence Marie-Claire. Le parfum Trésor de Lancôme se développe fortement grâce à une nouvelle communication et au lancement de Trésor in Love.
    Yves Saint Laurent est en pleine renaissance, avec une croissance à deux chiffres : la marque multiplie les succès en parfums, L'Homme Yves Saint Laurent, La Nuit de L'Homme, la rénovation d'Opium et l'arrivée de Belle d'Opium, et revient en force sur le maquillage avec le lancement de Rouge Pur Couture.
    Giorgio Armani réalise une belle année, tirée par le succès du nouveau parfum féminin Acqua di Gioia, sans oublier Giorgio Armani Cosmetics dont le mascara Eyes to kill Excess séduit les consommatrices.
    Kiehl's enfin réalise en 2010 une percée exceptionnelle sur tous les continents.
  • En Europe de l'Ouest, la division, nettement leader, évolue en ligne avec le marché. Elle est dynamisée par la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et les pays scandinaves. On notera la bonneperformancedesmarquesYvesSaintLaurent,Kiehl'setRalphLauren.
    En Amérique du Nord, la situation est plus contrastée, mais les marques Yves Saint Laurent, Kiehl's et Viktor & Rolf affichent une forte croissance de leur chiffre d'affaires. Ralph Lauren se distingue avec The Big Pony Collection.
    Dans les Nouveaux Marchés, la division progresse plus vite que le marché : en Asie grâce au dynamisme du Travel Retail, de la Chine, et aux bonnes performances de Lancôme, Kiehl's, Giorgio Armani et Shu Uemura ; en Europe de l'Est, où la division poursuit ses conquêtes.

COSMETIQUE ACTIVE

Le chiffre d'affaires annuel de la Division Cosmétique Active croît de +4,7% à données comparables et +8,9% à données publiées. Toutes les marques et toutes les zones sont en progression. Mondialement, la division confirme sa position de leader de la dermo-cosmétique.

  • La Roche-Posay, grâce en particulier à Redermic[+] réalise une croissance à deux chiffres, et gagne des parts de marchés partout.
    Vichy confirme le succès de la franchise LiftActiv sur le marché de l'anti-âge sur tous les continents et en particulier en Chine. Lancé en fin d'année en Europe de l'Ouest, le soin du corps NutriExtra reçoit un très bon accueil. Cette initiative permet à la marque de renforcer sa position en soin du corps, un segment très stratégique en pharmacie.
    Innéov, avec un dernier trimestre dynamique sur le segment des produits capillaires, renforce son leadership en Europe de l'Ouest et réalise une percée spectaculaire sur le marché brésilien.
    SkinCeuticals connaît une très bonne croissance grâce à son déploiement sur les marchés européens et à l'ouverture de la Chine, du Canada et du Brésil.
    L'intégration de Roger & Gallet dans la division est très encourageante, avec un début d'internationalisation en Europe de l'Ouest et au Brésil.
  • Toutes les zones terminent l'année en croissance, et en particulier l'Europe de l'Ouest.
    La division accélère sur les Nouveaux Marchés. L'Amérique latine réalise une bonne performance, en particulier au Brésil.

 

Synthèse multi-divisions par zone géographique

EUROPE DE L'OUEST
 

  • Avec une performance de +1,7% à données comparables, et +2,6% à données publiées, le groupe progresse très légèrement plus vite que le marché, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suède ou en France, ainsi que dans le Travel Retail. Toutes les divisions sont en croissance.

AMERIQUE DU NORD
 

  • L'année 2010 marque une nette progression et affiche une croissance bien supérieure à celle du marché, avec +4,1% à données comparables et +12,5% à données publiées. La Division des Produits Grand Public signe une très belle performance, notamment grâce aux excellents résultats de Maybelline. La Division des Produits de Luxe confirme le redressement entamé fin 2009. La Division des Produits Professionnels réalise une belle année grâce au succès d'Inoa.

NOUVEAUX MARCHES

Avec une croissance de +11,3% à données comparables, et +22,4% à données publiées, le groupe progresse deux fois plus vite que le marché. L'Asie et l'Amérique latine en sont les principaux moteurs.

  • Asie, Pacifique : Pour l'ensemble de l'année, le groupe affiche une croissance de +11,2% sur la zone à données comparables, +22,9% à données publiées, et de +13,2% hors Japon, à données comparables. Le groupe continue de gagner des parts de marché, notamment en Inde, aux Philippines, en Indonésie, mais aussi en Corée ou à Taiwan.
    Avec une nouvelle année de croissance à deux chiffres, L'Oréal Chine, portée par le dynamisme des soins Homme, le maquillage, et les initiatives en soins capillaires, poursuit ses gains de parts de marché et franchit le seuil de 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires, devenant ainsi la troisième filiale cosmétique du groupe.
  • Europe de l'Est : Avec + 8,1% à données comparables et +15,3% à données publiées, la croissance reste soutenue malgré une situation des marchés très contrastée selon les pays. L'Ukraine et la Russie sont les pays les plus dynamiques, notamment par le maquillage, Garnier, et la poursuite des avancées de la Division des Produits de Luxe.
  • Amérique latine : Les ventes progressent de +17,5% à données comparables et de +32,6% à données publiées. Tous les grands pays de la zone sont en progression, en particulier le Brésil et l'Argentine. Le Mexique est reparti en croissance. La Division des Produits Grand Public est le moteur de cette expansion, par les soins capillaires et les déodorants.
  • Afrique, Moyen-Orient : Les ventes progressent de +4,1% à données comparables et de +13,8% à données publiées, avec des évolutions contrastées. Si la situation reste difficile en Afrique du Sud et en Turquie, le Liban et le Maroc enregistrent une belle croissance.

2) Evolution du chiffre d'affaires de The Body Shop

The Body Shop termine l'année à -1,1% à données comparables. Les ventes de détail(1) sont à -2,6%. The Body Shop a connu une année aux performances contrastées entre les pays développés et les Nouveaux Marchés.
2010 est une année de transition pour The Body Shop, qui achève sa réorganisation stratégique.
La marque amplifie sa politique d'innovations militantes, avec des lancements comme Natrulift, un soin fermeté à la grenade biologique, Dreams Unlimited, un parfum à l'alcool équatorien issu du Commerce Equitable, ou encore Rainforest, une gamme de soins capillaires éco-conçus.
Surtout, The Body Shop accélère son implantation dans les Nouveaux Marchés, notamment en Europe de l'Est, en Asie, en Inde où la marque a doublé le nombre de ses magasins. La marque a également élargi sa distribution à de nouveaux circuits comme Internet ou le Travel Retail, étendant ainsi sa présence et sa visibilité.
Enfin, les actions engagées sur le plan opérationnel continuent à porter leurs fruits : The Body Shop poursuit l'amélioration régulière de sa rentabilité.
Fin 2010, The Body Shop compte 2 605 magasins.

(1) Ventes de détail : total des ventes aux consommateurs tous circuits confondus, y compris les franchisés.

3) Evolution du chiffre d'affaires de Galderma

Galderma réalise un chiffre d'affaires en progression de +16,1% à données comparables et +23,0% à données publiées, renforçant ainsi sa position au sein des leaders mondiaux de la dermatologie. Galderma enregistre une croissance à deux chiffres dans toutes les grandes zones géographiques.
Les écoulements évoluent deux fois plus vite que le marché.

Les marques de prescription stratégiques Epiduo (acné), Oracea (rosacée), Clobex (psoriasis du cuir chevelu), Metvix (cancer de la peau), Rozex/Metro (rosacée) et Locéryl (onychomycose) confirment leurs très bons résultats. Dans le segment de la dermatologie correctrice et esthétique, Galderma renforce sa présence de manière significative. La commercialisation d'Azzalure (une toxine botulique de type A spécifiquement conçue pour une utilisation en médecine esthétique) s'est poursuivie dans plusieurs pays européens et le pré-lancement d'Emervel, une gamme de produits de comblement des rides à base d'acide hyaluronique, est venu enrichir le portefeuille produits.

B - Faits marquants de la période du 1/10/10 au 31/12/10

  • Le 10 décembre 2010, L'Oréal USA, filiale de L'Oréal a acquis, via sa division Salon Centric, l'activité de distribution aux salons de coiffure de Peel's Salon Services, société basée dans le Nebraska implantée dans 12 états du centre des Etats-Unis. Avec cette nouvelle acquisition, la division Salon Centric de L'Oréal USA étend sa distribution qui couvre désormais la vaste majorité du territoire américain.
  • Le 13 décembre 2010, Galderma, société Pharmaceutique détenue à parts égales par L'Oréal et Nestlé, a annoncé le lancement d'une offre sur la société suédoise Q-Med spécialisée dans la dermatologie corrective et esthétique. Cette acquisition devrait permettre à Galderma d'accélérer son développement sur le segment très dynamique de la dermatologie corrective et esthétique. Ayant reçu le soutien de 77,79 % des actionnaires de Q-Med, Galderma a communiqué ce jour, 10 février, que son offre était étendue de 15 jours et portée à 79 SEK par action.

 

C - Résultats 2010

Comptes audités, certification en cours

1) Rentabilité d'exploitation et Compte de résultat consolidé

 

2009

2010

 

M€

% CA

M€

% CA

Chiffre d'affaires

17 473

100%

19 496

100%

Coût des ventes

-5 162

29,5%

-5 697

29,2%

Marge brute

12 311

70,5%

13 799

70,8%

Frais de R&D

-609

3,5%

-665

3,4%

Frais publi-promotionnels

-5 389

30,8%

-6 029

30,9%

Frais commerciaux & administratifs

-3 736

21,4%

-4 049

20,8%

Résultat d'exploitation

2 578

14,8%

3 057

15,7%

La marge brute augmente de +12,1% et ressort à 70,8% du chiffre d'affaires, à comparer à 70,5% en 2009, soit une amélioration de 30 points de base.
Plusieurs facteurs ont joué favorablement, parmi lesquels :

  • l'amélioration sensible du prix de revient industriel résultant notamment de la forte croissance des volumes et de bonnes performances sur les achats,
  • la meilleure gestion des stocks entrainant une baisse des provisions pour obsolètes et rotations lentes,
  • la réduction des coûts de distribution physique.

En contrepartie, deux facteurs ont eu un impact défavorable sur ce poste :

  • les effets de l'évolution des parités monétaires,
  • l'augmentation modérée des avantages promotionnels consentis aux clients, qui viennent en déduction du chiffre d'affaires.

Les frais de recherche ont augmenté de +9,1% à données publiées (+8.9% à données comparables) et représentent 3,4% du chiffre d'affaires.

Les frais publi-promotionnels ressortent à 30,9% du chiffre d'affaires.

Les frais commerciaux et administratifs ont crû nettement moins rapidement que le chiffre d'affaires, à +2,7% à périmètre et taux de change comparables. Ils sont en amélioration de 60 points de base par rapport à 2009.

Au total, le résultat d'exploitation est en croissance de +18,6% et ressort à 3.057 millions d'euros soit 15,7% du chiffre d'affaires, en amélioration de 90 points de base par rapport à 2009.

2) Résultats d'exploitation par branche et par division

 

2009

2010

 

M€

% CA

M€

% CA

Par division opérationnelle

 

 

 

 

Produits Professionnels

477

20,0%

552

20,3%

Produits Grand Public

1 577

18,4%

1 765

18,5%

Produits de Luxe (1)

612

15,1%

791

17,5%

Cosmétique Active (1)

255

20,0%

278

20,1%

Total des divisions cosmétiques

2 921

18,0%

3 385

18,7%

Non alloué(2)

-482

-3,0%

-513

-2,8%

Total branche cosmétique

2 439

15,0%

2 872

15,8%

The Body Shop

54

7,4%

65

8,7%

Branche dermatologique(3)

85

17,4%

119

19,8%

Groupe

2 578

14,8%

3 057

15,7%

 

(1) Au 1er janvier 2010, Roger & Gallet a été transféré de la Division Produits de Luxe à la Division Cosmétique Active. L'année 2009 a été retraitée pour tenir compte de ce changement.
(2) Non Alloué = Frais centraux groupe, recherche fondamentale, stock options et divers. En % du chiffre d'affaires cosmétique.
(3) Part revenant au Groupe, soit 50 %.

Toutes les Divisions affichent une croissance de leur rentabilité d'exploitation, notamment la Division Produits de Luxe dont le résultat d'exploitation passe de 15,1% à 17,5%.

L'amélioration est aussi notable au niveau :

  • des frais non alloués, en diminution, à 2,8% du chiffre d'affaires,
  • de The Body Shop qui poursuit son redressement avec une rentabilité à 8,7%,
  • de Galderma dont le résultat d'exploitation continue à progresser à 19,8%.

3) Rentabilité par zone géographique

 

2009

2010

 

M€

% CA

M€

% CA

Résultat d'exploitation        

Europe de l'Ouest

1 472

21,0%

1 552

21,6%

Amérique du Nord

555

14,5%

709

16,5%

Nouveaux Marchés

894

16,4%

1 125

16,9%

Total des zones cosmétiques(1)

2 921

18,0%

3 385

18,7%

(1) Avant non alloué.
Au 1er janvier 2010 : L'activité Travel Retail d'YSL Beauté, précédemment en Europe de l'Ouest, est ventilée dans les différentes zones.
La zone Reste du monde devient la zone Nouveaux Marchés.
L'année 2009 a été retraitée pour tenir compte de ces changements.

Toutes les zones ont vu leur rentabilité s'améliorer.

4) Résultat net par action(2) : 4,01 €

En M€

2009

2010

Résultat d'exploitation

2 578

3 057

Coût de l'endettement financier

-89

-36

Dividendes Sanofi-Aventis

260

284

Résultat avant impôt hors éléments non récurrents

2 749

3 305

Impôt sur les résultats hors éléments non récurrents

-749

-932

Intérêts minoritaires

-2,7

-2,3

Résultat net part du groupe hors éléments non récurrents(1)

1 997

2 371

BNPA(2) (€)

3,42

4,01

Nombre d'actions moyen dilué

583 797 566

591 392 449

(1) Le résultat net part du groupe hors éléments non récurrents exclut les plus ou moins values sur cessions d'actifs à long terme, les dépréciations d'actifs, les coûts de restructuration, ainsi qu'en 2010 les litiges concurrence, les effets d'impôts associés et les intérêts minoritaires.
(2) Part du groupe par action dilué, hors éléments non récurrents.

Le coût de l'endettement financier s'établit à 35,6 millions d'euros, en forte réduction, essentiellement du fait de la diminution très significative de la dette nette.

Les dividendes reçus de Sanofi-Aventis se sont élevés à 284 millions d'euros, en croissance de +9,1%.

L'impôt s'est élevé à 932 millions d'euros, soit un taux de 28,2%, légèrement supérieur à celui de 2009 qui ressortait à 27,3%.

Le résultat net hors éléments non récurrents s'élève à 2 371 millions d'euros, en croissance de + 18,7%.

Le Bénéfice Net Par Action, à 4,01 euros, est en croissance de +17,2%.

5) Résultat net part du groupe hors éléments non récurrents : 2 371 M€

En M€

2009

2010

 

Résultat net part du groupe hors éléments non récurrents

1 997

2 371

 

Eléments non récurrents net d'impôts

-205

-131

 

Résultat net part du groupe

1 792

2 240

+25%

Par action dilué (€)

3,07

3,79

 

Après prise en compte des éléments non récurrents, c'est-à-dire une charge, nette d'impôts, de 131 millions d'euros, le résultat net s'élève à 2 240 millions d'euros, en croissance de +25%.

6) Marge Brute d'Autofinancement, Bilan et Dette

La marge brute d'autofinancement s'élève à 3 171 millions d'euros, en progression de +15% par rapport à 2009.
Le besoin de roulement a évolué de manière très positive puisqu'il a diminué en 2010, pour la seconde année consécutive, de 132 millions d'euros.

Les investissements sont restés contenus, à 3,5% du chiffre d'affaires.

Après paiement du dividende, prises de participations et compte tenu des levées d'options, le flux résiduel ressort à 1 891 millions d'euros.

Le bilan dont la structure était déjà robuste, se renforce avec des capitaux propres représentant 62% du total de l'actif.

La dette financière nette ressort à 41 millions d'euros, soit 0,3% des capitaux propres.

7) Dividende proposé à l'Assemblée Générale du 22 avril 2011

Le Conseil d'Administration a décidé de proposer à l'Assemblée Générale des actionnaires du 22 avril 2011, d'approuver un dividende de 1,80 euro par action en hausse de +20% par rapport au dividende payé en 2010. Ce dividende sera mis en paiement le 4 mai 2011 (date de détachement au 29 avril à 0h00).

8) Capital Social

Enfin, le Conseil d'Administration a constaté que le montant du capital social au 31 décembre 2010 est de : 600 992 585 actions d'un montant nominal de 0,20 euro soit un total de 120 198 517 euros.

«Ce communiqué ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d'une offre d'achat de titres L'Oréal. Si vous souhaitez obtenir des informations plus complètes concernant L'Oréal, nous vous invitons à vous reporter aux documents publics déposés en France auprès de l'Autorité des Marchés Financiers, également disponibles en version anglaise sur notre site Internet http://www.loreal-finance.com/.
Ce communiqué peut contenir certaines déclarations de nature prévisionnelle. Bien que la Société estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent communiqué, elles sont par nature soumises à des risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations.»

Contacts L'ORÉAL

Actionnaires Individuels et Autorités de Marché
M. Jean Régis CAROF
Tél. : 01.47.56.83.02
[email protected]

Analystes financiers et Investisseurs Institutionnels
Mme Françoise LAUVIN
Tél. : 01.47.56.79.15
[email protected]

Journalistes
Mme Guylaine MERCIER
Tél. : 01.47.56.40.24
[email protected]

Standard
Tél : 01.47.56.70.00

Pour plus d'informations, veuillez consulter les banques, les sociétés de bourse ou les établissements financiers (Code I.S.I.N. : FR0000120321), ainsi que vos journaux habituels ou le site Internet dédié aux actionnaires et investisseurs, http://www.loreal-finance.com/, ou sa version mobile sur votre téléphone portable, http://www.loreal-finance.com/, ou contacter le numéro vert : 0.800.66.66.66 (appel gratuit).

D - Annexes

Annexe 1 : Chiffre d'affaires du groupe L'Oréal 2009/2010 (en millions d'euros)

 

2009

2010

Premier trimestre :

 

 

Cosmétique

4 112

4 445

The Body Shop

162

164

Dermatologie

96

112

Total premier trimestre

4 370

4 722

Deuxième trimestre :

 

 

Cosmétique

4 104

4 617 

The Body Shop

161

170 

Dermatologie

134

158 

Total deuxième trimestre

4 399

4 945 

Premier semestre :

 

 

Cosmétique

8 216

9 062 

The Body Shop

323

334 

Dermatologie

230

271 

Total premier semestre

8 769

9 667 

Troisième trimestre :

 

 

Cosmétique

3 965

4 529

The Body Shop

162

172

Dermatologie

108

151

Total troisième trimestre

4 235

4 852

Neuf mois :

 

 

Cosmétique

12 181

13 591 

The Body Shop

485

506 

Dermatologie

338

421 

Total neuf mois

13 004

14 518 

Quatrième trimestre :

 

 

Cosmétique

4 076

4 549 

The Body Shop

241

249 

Dermatologie

151

180 

Total quatrième trimestre

4 469

4 977 

Année :

 

 

Cosmétique

16 257

18 139 

The Body Shop

726

755 

Dermatologie

489

602 

Total année

17 473

19 496